You have one job…

Melons

Bonjour !

J’avoue vous avoir laissé en plan depuis fin août, mais comme d’hab j’ai de bonnes raisons! Oui oui ma p’tite dame! En fait, je me suis mis la tête dans le guidon pendant quelques semaines pour boucler mon mémoire de fin d’études, rentrer en métropole, et préparer ma soutenance. Je suis passé devant le jury le 19 septembre et POUF, me voila ingénieur agro (non en fait pas encore tout à fait, vu que la remise des diplômes est la semaine prochaine à Clermont-Ferrand mais chut j’ai une attestation de réussite). Oui donc, POUF ingénieur agro, POUF la claque de se rendre compte que ce sont six super années d’études qui sont passées ! Déjà…?

J’arrive donc frais comme un gardon (et un peu naïf, le gardon l’est-il aussi ?) sur le marché de l’emploi, des étoiles plein les yeux à l’idée de tous ces beaux projets qui s’offrent à nous, dans le public ou le privé, et même qu’on nous PAIERA pour ça ! Voilà, je pense que c’est la satisfaction qui parle, et qui me rappelle avec enthousiasme que je vais travailler dans un domaine qui me tient beaucoup à cœur. Malgré tout, et pour essayer de réconforter certains stressés vis-à-vis de l’orientation, ne vous en faites pas, après les études C’EST PIRE (ironie, quand tu nous tiens…). J’ai  l’impression que la foultitude de possibilités professionnelles (CDD ? CDI ? Thèse ? VIE ? VIA ? VSC ? Public ? Privé ? France ? Etranger ?) rend plus difficile encore un choix de carrière qu’un choix d’orientation. Certes, il y a la question des opportunités, qui apparaissent un peu à la manière d’un bonus à double tranchant dans un jeu vidéo pas facile (genre comme dans Bioshock Infinite, le paquet de clopes qui enlève des HP au profit des cristaux, pour ceux à qui ça parle), mais c’est en finalité et en quelque sorte un choix entre autant de vies différentes qui nous est offert… qui seraient pour moi toutes passionnantes :)

Pour commencer cette super aventure, faudrait-il encore commencer par le commencement. Donc : recruteurs, chasseurs de têtes, convoquez-moi pour un entretien ! Je travaille dur et j’aime ça ! Je suis équipé d’un cerveau (malgré une croyance populaire ce n’est pas le cas de tout le monde), je sens bon, et en plus je sais préparer le véritable pan bagnat niçois !

Merci d’avance, bisous !

P.S.: Ha oui, par contre je ne vendrai pas mon âme en vidéo comme le monsieur ci-dessous.

 

The post You have one job… appeared first on Le mot de Jay.

Les commentaires sont fermés.