Tourisme spatial à prix cassés

espace mep 1 espace mep 2 espace mep 3 espace mep 4 espace mep 5 espace mep 6 espace mep 7 espace mep 8 espace mep 9 espace mep 10 espace mep 11 espace mep 12 espace mep 13 espace mep 14

Fiamma Luzzati ne publie pas régulièrement, mais vous pouvez vous abonner à ce blog ou la suivre sur  TwitterFacebook , Google+  et même Instagram

MERCI à tous les lecteurs: grâce à vous mon livre a été réimprimé!

POURQUOI LES FILLES - C1C4.indd

en vente     sur amazon ou  http://www.placedeslibraires.fr

Mille mercis à Alice Le Gall, Planétologue, Maître de Conférences au LATMOS, Université Versailles Saint Quentin

S’ENVOYER DANS L’ESPACE:  LIENS UTILES

tourisme spatial http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/dossiers/d/aeronautique-voyage-espace-tourisme-suborbital-1345/

réserver un vol zéro G http://www.airzerog.com/fr/reserver-votre-vol/reservation.html

Réserver un vol en ballon http://worldviewexperience.com

Réserver un voyage en capsule ou sur la Station Spatiale Internationale (ou juste un entrainement) http://www.spaceadventures.com/experiences/spacewalk/

http://www.virgingalactic.com/human-spaceflight/fly-with-us/

Voyage en avion à 100 km d’altitude avec le patron de Virgin http://www.reuters.com/article/us-virgingalactic-rockets-idUSKCN0VS2KL?feedType=RSS&feedName=scienceNews

video tourisme sur la ISS https://www.youtube.com/watch?v=LiyrCINrwzA&feature=youtu.be

Space Oddity by captain Chris Hadfield in the space : 30 Millions de vues (mais je préfère toujours David Bowie sur terre) https://www.youtube.com/watch?v=KaOC9danxNo&feature=youtu.be

Et si personne ne vous attend plus sur terre http://www.mars-one.com

http://www.francetvinfo.fr/sciences/video-a-quoi-ressemblerait-votre-vie-sur-la-planete-mars-suivez-le-guide_594823.html

A moyen terme il y a des projets d’hôtels spatiaux (hôtels en orbite autour de la Terre) !

 BIBLIOGRAPHIE

Astronomie et astrophysique. Cinq grandes idées pour explorer et comprendre l’univers Séguin Marc et Villeneuve Benoît, Masson, Paris

Enfant du  Soleil – Histoire de nos origines, André Brahic, Odile Jacobs

Hubert Reeves, Poussières d’étoiles et Patience dans l’azur, Seuil

La relativité animée : Comprendre Einstein en animant soi-même l’espace-temps, Stéphane Durand, Belin- Pour la Science

QUELQUES PRECISIONS…

D’abord, qu’est ce que la gravité ? La Terre attire les objets à sa surface par le biais d’une force : la gravité. Celle-ci les soumet à une accélération de 9.8 m/s2. Cela signifie qu’à chaque  seconde la vitesse de ces objets vers la Terre augmente de 9.8 m/s. Cette accélération est appelée g. C’est la masse des objets célestes qui détermine leur gravité : Mars est 3 fois moins massif que la Terre, la Lune 6 fois moins.

Etre soumis à 1.8g c’est subir 1.8 fois la gravité terrestre (hypergravité).

Etre soumis à zéro g, c’est être en apesanteur.

Les vols balistiques utilisent le Principe d’Equivalence : tous les corps soumis à un même champ gravitationnel chutent à la même vitesse dans le vide. Autrement dit, une plume et un marteau tombent exactement à la même vitesse dans le vide comme cela a été montré expérimentalement à la surface de la Lune (qui n’a pas d’atmosphère donc on est bien dans le vide).

Einstein a montré que le Principe d’Equivalence a l’implication importante suivante : une accélération peut mimer un champ de gravitation.

Imaginez que vous êtes dans une boite dans l’espace (sans fenêtre), en dehors de tout champ de gravitation. Vous flottez. Si on fait maintenant subir à cette boite une accélération égale à celle de la pesanteur, vous vous retrouverez collé au plancher (ou plutôt à l’une des faces de la boite perpendiculaire à la direction d’accélération). En l’absence de repère visuel extérieur, vous ne pourrez pas dire si vous vous trouvez dans le champ de gravité de la Terre, ou si vous êtes soumis à une accélération.

Quand l’avion décolle et pendant toute la phase ascendante, ses réacteurs produisent une poussée (vers le haut) qui fait subir aux passagers une accélération (vers le bas) équivalente à une gravité de 0.8g qui s’ajoute au 1g de la gravité terrestre d’où une gravité ressentie de 1.8g.

Lorsque l’avion atteint une certaine vitesse (autour de 800 km/h), les moteurs sont coupés et l’avion est alors en chute libre (il se laisse tomber). Les passagers de l’avion et l’avion ne sont alors soumis qu’au champ gravitationnel de la Terre et ils chutent à la même vitesse. Les passagers flottent donc dans l’avion. En fait, dans la pratique, l’avion est aussi soumis à la résistance de l’air (car il n’est pas dans le vide parfait) et donc les gaz sont mis progressivement vers le bas pour compenser cette résistance et maintenir une gravité (presque) nulle à l’intérieur. On parle de microgravité plutôt que d’apesanteur.

Quand on remet les gaz, les passagers se retrouvent de nouveau plaqués au sol de l’avion.

Pourquoi ces apesanteurs ne durent que 22 secondes? Pourquoi l’avion ne peut pas voler à 20000 ou 30000 mètres et donc faire de plus grandes paraboles?

La durée de la phase de chute libre de l’avion ne dépend pas de l’altitude ; elle ne dépend que de la vitesse de l’avion et de l’angle de « cambrage ».

Le but c’est d’atteindre vite la vitesse maximale de l’avion (autour de 800 km/h). Si on part à vers 7000-8000 m avec un cabrage de 45°, cette vitesse peut être atteinte vraisemblablement vers 8000-9000 m. Le seul intérêt d’aller plus haut serait donc d’atteindre des vitesses plus élevées mais l’avion sera toujours limitée par une vitesse maximum autorisée.

De plus, la densité de l’atmosphère diminue avec l’altitude et effectuer des vols balistiques plus haut serait beaucoup plus périlleux.

Lorsqu’on s’élève au delà de 100 km d’altitude ; on parle de vols spatiaux (par convention, c’est la limite entre la Terre et l’espace).

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • YahooBuzz
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • RSS

Les commentaires sont fermés.