LE DINOBUS

Arrivée du DINOBUS, à Angoulême !
Voilà qui inaugure la dinomania qui va s’installer en ville pendant 6 mois !
Vous pouvez voir et visiter le Dinobus de la STGA pendant ce week end sur le côté de la Mairie, place Bouillaud.
Entrez dans le véhicule géant pour découvrir une exposition autour des fossiles que l’on peut trouver dans le Grand Angoulême.
(Les dessins sont de ma pomme, la réalisation de la livrée + la maquette intérieure: Graphibus)
Waaaaa…. 
Lire la suite

EXPODINO: Discussions autour des fossiles à exposer…

Au musée d’Angoulême.
Ronan Alain, Doumé, Gilles Bailly et Laure Rozada déballent le Mimo en kit ! On s’amuse déjà à remonter le squelette de notre ornithomimosaure d’Angeac ! 
Le premier prototypage 3D mondial d’ un MIMO !
Des étoiles dans les yeux…
Doumé replace correctement les plaques d’une tortue sur une coque bombée, spécialement conçue au millimètre prés pour les accueillir.
Après des grandes vertèbres cervicales du sauropode, rev’la un grand doigt de pied de Pépé, notre géant… on ne s’en lasse pas.
Une trés trés rare plume de dinosaure… et trouvée où ?… en Charente !!!
Comment la présenter dans l’exposition ?
Quelques fossiles arrivés tout droit du Muséum de Paris… dont la célèbre (pour les paléontologues) carapace de tortue de d’Orbigny.
Et MIMO en kit !!!
A mouler et remonter… 3 squelettes de Mimo ! Si on trouve l’argent…
Mais on est optimistes ! Rien ne nous fait peur !
Cette exposition fera date !

N’oubliez pas le crowdfunding pour nous aider ! Il est encore temps ! plus que deux petites semaines et ce sera terminé !
soutenez le projet:
https://www.bulbintown.com/projects/les-geants-du-vignoble
Lire la suite

EXPODINOS: Arrivée des paléontologues et du Mimo en kit !

Au musée d’Angoulême.
Arrivée de paléontologues depuis Paris. 
Dans la petite camionnette il y a tout plein de fossiles prêtés par le Muséum de Paris qui seront présentés dans l’exposition.
Dans les cartons, de vrais puzzles fossiles que Doumé va devoir monter ! 
Et aussi… le prototype 3D du squelette d’ornithomimosaure d’Angeac ! 
Espérons que nous aurons assez d’argent pour en réaliser des moulages et vous le présenter bientôt !
Et pour continuer à soutenir le projet (Partagez !) :
Lire la suite

Fabrique de Bouddhas.

Mis en avant

Tous les matins, à la même heure. On entend au loin l’appel au moines à se rendre à la pagode. Aujourd’hui j’ai décidé d’aller faire d’aller y faire des croquis. Tout près du fleuve, on fabrique des Bouddhas dans l’enceinte sacrée. C’est marrant, à peu de choses près, ils ont la même technique de moulage […]

La genèse des chaussons-dinosaures d’Angeac-Charente…

Petit retour en arrière sur ce qui ne devait pas être révélé avant novembre 2014 !
Un secret bien gardé. 
Merci aux fouilleurs ! 
Qui au départ a eu cette idée saugrenue ? Bill ? Ronan ? Moi ?… peu importe. Toujours est-il que l’inspiration est venue de ces deux dessins:
Fin de campagne 2013… je relance la boutade:
Autant dire que c’est poilade sur le chantier.
Finalement, le défi est lancé !… Jean-Marie Audoin invite son ami et industriel Frédéric Rondinaud, le patron des célèbres charentaises.
Et là… C’est le coup de foudre !
Au propre comme au figuré, car Mr Rondinaud nous rend visite le jour de la colère du Grand Sauropode, au moment même de la découverte de la Griffe géante.
On ne peut que se souvenir de ce moment là :
Coup de foudre de l’industriel pour l’atmosphère électrique et vivante du lieu.
5 jours plus tard à peine… Frédéric Rondinaud nous présente des prototypes. 
Incroyable.
Deux mini-vidéos inédites faites à l’arrache ce jour là (à cliquer) :
A Angeac-Charente c’est la surprise ! Frédéric Rondinaud nous présente les prototypes fraîchement réalisés par ses équipes…
Qui de mieux que nos fouilleuses et fouilleurs pour devenir les ambassadeurs de ces dino-chaussons ?


Début septembre: échanges de mails, rencontre avec l’équipe des stylistes Rondinaud.
Je travaille avec Ronan Allain (paléontologue MNHN) et Jean-François Tournepiche (conservateur du Musée d’Angoulême) sur l’aspect « scientifique » des trois modèles à réaliser.
On choisit, Mimo l’ornithomimosaure (à qui on supprimera les dents du prototype et rajoutera un bec), Hector le carcharodontosaure (à qui on ajoutera des dents plus fidèles à celles trouvées sur le site d’Angeac) et Pépé, bien entendu, notre sauropode géant (à qui on dessinera des dents d’herbivore, plus fidèles elles aussi à ce que l’on retrouve sur le chantier de fouilles)
A gauche les persos style BD (Mazan), à droite les propositions redessinées par l’équipe Rondinaud :
Fin septembre: validation, sur le lieu de fabrication, des trois modèles.
Premiers essais d’impression sur tissu:
On décide de rajouter une petite langue au modèle MIMO.
 Mi novembre: retour à l’usine. C’est l’effervescence. la production est déjà lancée depuis quelques semaines. C’est super marrant et émouvant de voir mes personnages de papier devenir tout autre chose.
Une idée pas si saugrenue que ça.
Un grand merci à tous. 🙂
Rappel pour ceux qui voudraient commander une paire de chaussons dinosaures:
Et dans les boutiques Rondinaud: toutes les tailles, tous les modèles.
Boutiques Rondinaud :
43 rue des halles- 16110 LA ROCHEFOUCAULD
Tel: 05 45 63 01 09

27 Route d’Angoulême- 16260 CHASSENEUIL
Tel: 05 45 39 52 70


Note: 
Dans la boite, avec chaque paire chaussons il y a deux petits livrets en couleur de 8 pages.
« Paléontologie de la pantoufle charentaise » et « Les dinosaures d’Angeac-Charente » écrits par Jean-François Tournepiche et illustrés par Mazan.
Le premier présente la découverte des pantoufles de façon amusante et le second, plus « scientifique » nous parle rapidement du site à dinosaures d’Angeac.
Lire la suite

Fouilles paléontologiques de Muse #8

Les deux dernières mini-vidéos:
28 août 2014, clivage des séquences.
Jean-Seb Steyer nous montre un petit poisson fossile… « Il est pas frais mon poisson ?


Oh ! Les jolis poissons !
Aeduelidés du Trias… petite fougère…
Mes dernières minutes sur le terrain de Muse qui se finissent par une dégustation de pineau de Bourgogn… euh… des Charentes ! Voilà qui fait le lien avec Angeac !
Un jumelage entre les deux sites, éloignés de plusieurs centaines de millions d’années, serait-il possible ?
Quelques dernières photos…
Clivage des séquences.
Du menu fretin.
« Il est pas frais mon poisson ? »
Le mini labo de campagne.
Mais… ces deux paléontologues marcheraient-ils sur la couche à poiscaille ?
Dans mon coprolithe: des arrêtes… des écailles…
C’est tous les jours vendredi.
La pèche miraculeuse:
Une p’tite fougère… bien dessinée.
Voilà… je n’ai pu prendre que ces quelques photos… je n’étais là que deux demi-journées.
Mais d’autres plaques,  remplies de fossiles (poissons, requins, petits crustacés, os de tétrapodes, ailes d’insectes et végétaux variés sont parties vers le Musée d’Autun, que je n’ai pas eu le temps de visiter hélas !
L’an prochain peut-être ?
A suivre…
Et comme dans toute bonne bande dessinée qui se respecte… une fin avec un  traditionnel banquet.
N’oublions pas que nous sommes à quelques encablures du site gaulois de Bibracte !
On a muselé le barde.
Lire la suite

Fouilles paléontologiques de Muse #5

Aujourd’hui…
… paléontologue, nous explique le site de Muse (en français !) …
(Voir vidéo ci dessous)

Et de chouettes articles à retrouver dans le journal de Saône et Loire !
Cliquer sur chaque image ci dessous pour arriver sur les web-articles du journal jsl (29 et 30 août)  et visionner de belles photos réalisées par Catherine Desbrosses :
Sa version papier: article et photos de Catherine Desbrosses:
A suivre…
Lire la suite

Fouilles paléontologiques de Muse #4

27 Août au soir… C’est le branle bas de combat en cuisine ! Paléontologues et fouilleurs s’animent autour des fajitas à préparer !
C’est Irène et Olivier (O.Bethoux, notre paléoentomologue) qui mènent la danse ! C’est qu’il faut régaler une trentaine de convives affamés ! De plus nous sommes attendus pour une nocturne sur le site Gallo-romain de Bibracte !
Pas de temps à perdre !
Mini vidéo à cliquer:
 » On s’affole en cuisine ! « 
Au petit matin au gîte de Dront, près d’Anost dans le Morvan.
On se  prépare à partir sur le terrain, il y a une demi heure de route pour joindre le chantier de fouilles, impasse du poil fou. 
Petit moment de calme avant la symphonie des marteaux et des burins.
Mini vidéo à cliquer:

 » Au petit matin, on se retrouve sur le chantier de fouilles. »



Lire la suite