EFFERVESCENCE AU MUSÉE

Le matériel d’exposition arrive au musée. 
Venant directement de Teruel, Rafael ROYO-TORRES, un de nos spécialistes espagnols des grands dinosaures qui travaille sur Angeac-Charente, nous a apporté une reconstruction de crâne de sauropode turiasaure, proche du dinosaure charentais. Impressionnant!
ÇA SE MONTE

Près de 150 soutiens !
 Sans attendre la fin de cette opération de financement participatif l’équipe redouble d’activité. la reconstruction de la patte est en route, nous venons de recevoir la partie imprimée. 
La construction de la structure commence la semaine prochaine et nous avons trouvé un atelier assez grand pour l’équipe de Thierry Blais et Oliver Corbex qui se chargent de cette réalisation
L’étude d’implantation du cou de l’animal en façade est dessinée en l’attente de sa réalisation.
Plus que 20 jours pour nous aider:

Le projet:

Merci encore à vous tous !!
.
Lire la suite

Stampien, quand tu nous tiens !

Des p’tits gars contents… ça fait plaisir.
Mazan… la Valérie Damidot des paléontologues.
Ci dessous quelques crayonnés travaillés pour les panneaux d’interprétation de la réserve des sites géologiques de l’Essonne. On est dans le tertiaire cette fois ci. Eocène… plus précisément: le Stampien.
Y a pas que du dino dans la vie  !!!
Lire la suite

Virgule l’istiodactylus, par Denis Doco

Le paléOlecteur et fan de Mimo n’a même pas le temps de découvrir le nouveau personnage qui va apparaitre dans le deuxième tome de Mimo qu’il prend déjà forme entre les mains du sculpteur Denis Doco !
Preuve s’il en est que je ne dessine pas bien vite… 
Virgule, le nouvel ami de Mimo et Hector, fait le lien entre la Charente antédiluvienne et le continent asiatique où doivent se rendre nos héros.
Virgule est un ptérosaure type “istiodactylus”.
J’ai cherché un reptile volant susceptible d’être présent sur les deux “continents”. Or, il existe en ces temps-là  Istiodactylus latidens (trouvé en Europe) et Istiodactylus sinensis (trouvé en Asie) qui se ressemblent beaucoup. 
Lien pour les deux docs ci dessous et article afférent :
Istiodactylus latidens
 Istiodactylus sinensis
Vigule mazanis
Vous allez me dire que l’on n’a pas trouvé de restes fossiles de ptéro à Angeac-Charente… ben c’est surtout qu’on n’a pas bien cherché !!! Allez hop les p’tits fouilleurs ! A vos truelles de géologue, à vos couteaux à huitre, voilà un but précis pour votre prochaine campagne de fouilles !
En attendant la version papier… le voilà en volume !
Denis Doco dixit, alors qu’il était en train de terminer la figurine d’ Hector :
Salut Pierre.
Tu m’as fais parvenir il y a quelques jours une page du Mimo II sur laquelle on aperçoit Virgule.C’est un perso important?… Il me plait bien lui aussi…Tiens moi au courant, j’ai le temps en ce moment.Les mains dans la pâte à modeler, c’est pour moi une bonne thérapie…A+. 
Denis


Premières ébauches de la trombine.
Position
Echanges entre le sculpteur et le dessinateur.
Virgule presque terminé… il ne lui manque plus que la couleur…
et la parole !


Lire la suite

22 , v’là les poulets … et la fête de la science !

Dans la famille “mon oiseau est un dinosaure” j’ai demandé l’Aepyornis !
Ce matin, au marché des halles, devant le stand de monsieur et madame Biais, Bill nous annonce officiellement le top départ de la fête de la science à Angoulême !
Les dinosaures ici rôtissent et leur fumet nous invite à quelques réflexes pavloviens…
que nous devons vite réfréner car …
nous sommes là pour la science !
Et la science est une affaire sérieuse.
Emilie Falk nous dévoile donc le programme du Musée :

Le Musée d’Angoulême s’associe à la Fête de la Science et vous propose de
mettre à l’honneur la paléontologie:

Avec Ronan Allain, maître de conférence et paléontologue au Museum d’Histoire de Paris, nous vous ferons non seulement découvrir les restes fossiles du plus gros oiseau du monde, l’Aepyornis, mais aussi comprendre le métier de paléontologue et partager les dernières trouvailles du site d’Angeac Charente autour des dinosaures.

Mercredi 8octobre à 18h30:

Découverte de restes fossiles d’Aepyornis, associée à une conférence «Le plus grand oiseau du monde »
 Prêt exceptionnel du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris.


Jeudi midi 9 octobre à 12h15:

Fouilles 2014 d’Angeac Charente, du nouveau chez les dinos ?

Vendredi 10 matin à 10h et 11h00:

Pour des classes de cycle 3 sur inscription :
Le métier de paléontologue.

Gratuité exceptionnelle dans le cadre de la Fête de la Science !

Aepyornis : l’oiseau géant

Dans un de ses voyages, Simbad le marin, abandonné par ses compagnons sur une île du sud, rencontre l’oiseau-roc, un oiseau géant aux œufs énormes.
Beaucoup d’auteurs ont émis l’hypothèse que cette légende pouvait reposer sur l’existence réelle, durant les temps historiques, d’un oiseau géant dans l’île de Madagascar : l’Aepyornis.
L’exploration de l’île au cours du XIXème siècle a permis la découverte de reste squelettiques de cet oiseau de légende et d’en reconnaître l’anatomie. Geoffroy saint-Hilaire le baptisa Aepyornis maximus en 1851.
Haut de 3m, pesant entre 400 et 500 Kg, l’Aepyornis affectait l’allure d’une autruche robuste. C’était un ratite gigantesque, un oiseau coureur dont les ailes sont atrophiées comme les ratites actuels : autruche, casoar, nandou, émeu et kiwi.
Leurs œufs, longs d’une trentaine de centimètres ont une capacité de 8 litres, soit l’équivalent de 148 œufs de poule.
Cet oiseau endémique à Madagascar, a évolué isolement sur l’île et s’est éteint durant les temps historiques, peut-être jusqu’au XVIIème siècle, victime de la prédation humaine. D’autres ratites de grande taille ont existé sur d’autres îles, c’est le cas des Moa de Nouvelle-Zélande ou des Dromornithidés d’Australie.
Incapables de voler, tous ces oiseaux géants semblent avoir eu le même destin, celui d’espèces éliminées par l’arrivée de l’homme, soit directement par la chasse soit par les conséquences de ses activités sur l’environnement (cultures, incendies, introductions de nouvelles espèces).
Venez découvrir des os fossiles du plus grand oiseau du monde!
Lire la suite

Fouilles paléo de Muse #3 Permien rouge du Var Vs permien noir de Bourgogne !

Le Morvan versus le Var… Stephen Giner, paléontologue et adjoint au conservateur du Muséum d’Histoire naturelle de Toulon est venu ce soir nous rendre visite et participer quelques jours aux fouilles paléontologiques de Muse.
Il nous apporte, histoire de nous faire bisquer, quelques unes de ses trouvailles du permien varois ! 
Superbes traces fossiles !… 
Mini vidéo You tube:
Stephen Giner montre à Jean Sébastien Steyer les plaques varoises découvertes récemment.
On espère qu’à Muse de jolies choses sortiront du sol noir!
 Permien rouge du Var Vs permien noir de Bourgogne ?
En tout cas, la France antédiluvienne… quel beau pays ! 😉 !
Traces de reptation amphibienne sous une pluie datant de -272 millions d’années !
(la queue traine par terre et glisse sur un sol boueux…)
Extraordinaires empreintes de stégocéphale.
Dessins de stégocéphales réalisés rapidement sur un cahier pour avoir l’avis critique de Jean Sébastien Steyer et son équipe. J’annote tout ça, suivant ses recommandations, pour de futures reconstitutions.
Liens supplémentaires autour du paléontologue Stephen Giner:
Lire la suite

l’ échelle du temps

Je travaille en ce moment sur l’ échelle du temps qui se trouvera sur le site d’Angeac cet été.Si le site n’est pas trop inondé le Conseil Général y a prévu quelques travaux…Pleins de jolis projets dans la besace du Conseil Général de la Charente… A suivre.