Un tibia de Mimo sous l’sapin ?

Pendant que certains préparent les festivités de Noël et pensent à garnir leurs dinochaussons de jolies friandises, not’ bon Doumé s’escrime à remonter un nouveau tibia de Mimo, découvert cet été.
Alors… on reprend un plâtre fait cet été et on enlève soigneusement le sédiment.
Et là on comprend pourquoi on réalise des plâtrages de fossiles sur le terrain.
Puis vient la douce folie de notre préparateur charentais.
Et que je démonte tout ça.
Et que je trie les morceaux.
Et que je lave  (+tamisage)
Et que je plonge le fossile éclaté dans un bain de colle pour une stabilisation au coeur de l’os.
Puis, après un petit passage au four (sisi), toute trace d’humidité a disparu ! (tu m’étonnes !)
Une pince à épiler, de la patience et un poil de génie (sans bouillir) et voilà notre Maître du Grand Puzzle remontant son fossile.
De la colle. (encore et toujours)
Un long bâton.
Du coton.
La technique Doumé, quoi.
Et hop.
Ni vu ni connu j’t’embrouille
Le Gérard Majax du Musée d’Angoulême.
La classe.
Lire la suite

Gisèle, la Star !

Le talentueux Michel Fontaine nous livre sa reconstitution de notre désormais célèbre Gisèle !
La tortue pleurosternon d’Angeac-Charente.
Il a même sympathiquement saupoudré de jaune le bel animal, clin d’oeil au personnage qui apparait dans l’album Mimo, sur les traces des dinos.
L’incontournable Gisèle aura un rôle de star aux côtés de Mimo et Hector dans le deuxième tome de leurs aventures dessinées !
Lire la suite

La genèse des chaussons-dinosaures d’Angeac-Charente…

Petit retour en arrière sur ce qui ne devait pas être révélé avant novembre 2014 !
Un secret bien gardé. 
Merci aux fouilleurs ! 
Qui au départ a eu cette idée saugrenue ? Bill ? Ronan ? Moi ?… peu importe. Toujours est-il que l’inspiration est venue de ces deux dessins:
Fin de campagne 2013… je relance la boutade:
Autant dire que c’est poilade sur le chantier.
Finalement, le défi est lancé !… Jean-Marie Audoin invite son ami et industriel Frédéric Rondinaud, le patron des célèbres charentaises.
Et là… C’est le coup de foudre !
Au propre comme au figuré, car Mr Rondinaud nous rend visite le jour de la colère du Grand Sauropode, au moment même de la découverte de la Griffe géante.
On ne peut que se souvenir de ce moment là :
Coup de foudre de l’industriel pour l’atmosphère électrique et vivante du lieu.
5 jours plus tard à peine… Frédéric Rondinaud nous présente des prototypes. 
Incroyable.
Deux mini-vidéos inédites faites à l’arrache ce jour là (à cliquer) :
A Angeac-Charente c’est la surprise ! Frédéric Rondinaud nous présente les prototypes fraîchement réalisés par ses équipes…
Qui de mieux que nos fouilleuses et fouilleurs pour devenir les ambassadeurs de ces dino-chaussons ?


Début septembre: échanges de mails, rencontre avec l’équipe des stylistes Rondinaud.
Je travaille avec Ronan Allain (paléontologue MNHN) et Jean-François Tournepiche (conservateur du Musée d’Angoulême) sur l’aspect “scientifique” des trois modèles à réaliser.
On choisit, Mimo l’ornithomimosaure (à qui on supprimera les dents du prototype et rajoutera un bec), Hector le carcharodontosaure (à qui on ajoutera des dents plus fidèles à celles trouvées sur le site d’Angeac) et Pépé, bien entendu, notre sauropode géant (à qui on dessinera des dents d’herbivore, plus fidèles elles aussi à ce que l’on retrouve sur le chantier de fouilles)
A gauche les persos style BD (Mazan), à droite les propositions redessinées par l’équipe Rondinaud :
Fin septembre: validation, sur le lieu de fabrication, des trois modèles.
Premiers essais d’impression sur tissu:
On décide de rajouter une petite langue au modèle MIMO.
 Mi novembre: retour à l’usine. C’est l’effervescence. la production est déjà lancée depuis quelques semaines. C’est super marrant et émouvant de voir mes personnages de papier devenir tout autre chose.
Une idée pas si saugrenue que ça.
Un grand merci à tous. 🙂
Rappel pour ceux qui voudraient commander une paire de chaussons dinosaures:
Et dans les boutiques Rondinaud: toutes les tailles, tous les modèles.
Boutiques Rondinaud :
43 rue des halles- 16110 LA ROCHEFOUCAULD
Tel: 05 45 63 01 09

27 Route d’Angoulême- 16260 CHASSENEUIL
Tel: 05 45 39 52 70


Note: 
Dans la boite, avec chaque paire chaussons il y a deux petits livrets en couleur de 8 pages.
“Paléontologie de la pantoufle charentaise” et “Les dinosaures d’Angeac-Charente” écrits par Jean-François Tournepiche et illustrés par Mazan.
Le premier présente la découverte des pantoufles de façon amusante et le second, plus “scientifique” nous parle rapidement du site à dinosaures d’Angeac.
Lire la suite

Gisèle… Star d’un jour, star toujours !

Gisèle, la tortue pleurosternon d’Angeac-Charente aura un rôle plus important dans Mimo 2…
Il faut dire que cet été, notre tortue est devenue une star.
Rappelez-vous, la dossière et le plastron quasi-complet de ce reptile mésozoïque ont été découverts dans la “parcelle Rodet” du fameux chantier paléontologique charentais.
Sur le terrain – juillet 2014
A: dossière, B: plastron, C: vertèbre de sauropode.
Dossière
Plastron
Le travail de Michel Fontaine qui réalise en ce moment la reconstitution 3D de l’animal !
Comme on dit: “Work in progress”
Michel, cet été.
Sans oublier la version “bande dessinée”: Gisèle, sculptée par Denis Doco.
Ci dessus: une version stylisée, réalisée pour un jeu.
Ci dessous: mes reconstitutions des tortues trouvées à Angeac, plus réalistes et travaillées sur les conseils et avec la documentation de notre spécialiste des tortues : Renaud Bourgeais.
Lire la suite

Pôôôôvre Gisèle !

Notre jolie tortue aurait-elle été croquée ?
Des preuves assez évidentes, non ?
Doumé:
“R 534, noté fragments sauro sur le terrain, se trouve être, après dégagement, une dent de sauropode (à gauche) et … une plaque de tortue… avec de « belles marques » !!! (recto verso)
De là à penser que « pépé a boulotté Gisèle »…Je n’ose y croire !!?!!?!!”
Lire la suite

Angeac-Charente 2014 – Clap de fin –

Avant dernier jour, on laisse les bassins se remplir.
Dernier jour.
Parcelle Rodet
La zone de fouilles est inondée.
Parcelle Conseil général idem.
On force un peu la nature en inversant les pompes.
Peut-on imaginer qu’il y a à peine deux trois jours nous étions en train de fouiller ici ?
On verse un petite larme et…
à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !
D’ici là, portez-vous bien et revenez sur ce petit blog de temps en temps, car déjà de belles surprises s’annoncent… mais je ne peux en dire plus. Motus.
Lire la suite

Quelques jours supplémentaires ?

Après la fête, il est décidé de scinder les journées en deux activités bien distinctes : 
Le matin se sera le début des rangements et le démontage des premières structures.
L’après midi on continuera les fouilles, le lavage des ossements et les derniers tamisages.
Jean a enfin sa dédicace promise…  et méritée.
Mais déjà, on sait que l’aventure se termine, 
encore deux ou trois jours ?
peut-être.
Lire la suite