Ma vie, mon requin.

requins

Alors qu’on estimait généralement qu’un requin blanc vivait jusqu’à la vingtaine bien tassé, les dernières estimations donnent 73 ans pour un mâle et 40 pour une femelle.

Comment peut-on arriver à une telle différence ? Tout simplement en changeant de technique. Avant on comptait les anneaux de croissance dans des tissus (les vertèbres ici). Mais le squelette en cartilage rendait la distinction entre les anneaux complexes, même au microscope.

Heureusement ( ! ), les essais nucléaires des années 50/60 ont libéré un isotope d’atome de carbone radioactif facile à détecter. Quand il s’est trouvé dans l’océan, ce marqueur à été naturellement incorporé aux tissues des animaux qui vivaient là. Il est donc plus aisé avec cette technique de donner un âge au requin du pacifique.

Et pourquoi vouloir savoir leur âge ? L’âge, la croissance et la maturité sexuelle sont des informations vitales pour les programmes de conservation. Et même le requin blanc et son injuste réputation mérite d’être sauvegardé, ne serait-ce que pour l’écosystème dans lequel il vit.

Les commentaires sont fermés.