La Méduse

llustration Parue dans Espèces N°9  Vous en resterez médusés! – Jean-Sébastien Steyer

La Méduse, Arnaud Rafaelian

Descendons notre regard (en évitant toujours le sien) : le buste est (en général) avenant, les épaules fines et musclées, la poitrine généreuse et bien galbée. Inutile de préciser que la Méduse reflète certains fantasmes et que les différentes interprétations du monstre illustrent d’ailleurs bien, d’une manière consciente ou non, les différents canons féminins de l’époque. La Méduse version serpent possède des bras mais pas de jambes – tout comme les sirènes – et se déplace très rapidement par reptation ; sa taille de guêpe précède une queue de serpent géant, dont le diamètre avoisine celui des hanches (environ 30 cm pour un tour de hanche “moyen” de 93 cm).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *