La forêt engloutie

Du dino, du dino, toujours du dino… on en mange à toutes les sauces du reptile mésozoïque !
Alors que sur notre site d’Angeac-Charente nous avons une exceptionnelle flore datant elle aussi de -140 millions d’années !
Chez Rodet, sous la grande tente nous avons mis à jour une « forêt engloutie »…
 Hélas tout cela est éphémère puisque la pyrite (sulfure de fer/or des fous) s’y retrouve en trés grande quantité et fait éclater le bois quand il est à l’air libre.
C’est pour ça qu’il nous faut constamment humidifier la zone…
Cette partie du site est recouverte de troncs, de branches… tempête ? Coulée de boue ?
Qu’a-t-il pu bien se passer ici, à Angeac, il y a 140 millions d’années ?
Et il n’est pas rare de trouver des petites feuilles, des rameaux ou des petits cônes de conifères…
Visite de monsieur le préfet, Pierre N’Gahane, qui reste un bon moment devant notre forêt engloutie, Une multitude de questions posées au paléontologue Ronan Allain.

Notre paléobotanniste Bernard Gomez n’est hélas pas là cette année… nous tentons de préserver toutes ces trouvailles afin qu’il puisse les étudier.

Ci dessous quelques découvertes des années précédentes…
Dont le grand tronc de conifère mesurant plus de dix mètres et dont le moulage minutieux est visible dans l’exposition au musée d’Angoulême !
Vous pouvez aussi retrouver la flore de nos Charentes antédiluviennes dans le MAGNIFIQUE et INDISPENSABLE ouvrage aux éditions EIDOLA:
A suivre !

Les commentaires sont fermés.