La confrérie du Grand Sauropode.

Chers Amis
Les découvertes paléontologiques faites en Charente ces dernières années ont suscité un enthousiasme qui vient de nous conduire à créer un rassemblement d’initiés: 
La Confrérie du Grand Sauropode.

Sans être vraiment une association ni tout à fait une secte, la confrérie du Grand Sauropode a pour but de réunir des amis. 
Des amis des dinosaures. 
Des amis des chercheurs de dinosaures. 
Des amis du patrimoine charentais.

Les dignitaires de l’Ordre sont tous des initiés qui ont eu un jour la révélation du Grand Sauropode :
Jean-Marie Audoin, 
Grand Maître de l’Ordre C’est dans le godet d’une pelle mécanique que lui vint la révélation du Grand Sauropode
Serge Ferron
Grand Saucier de l’Ordre Lorsqu’il apprit qu’il cuisinait du dinosaure depuis toujours, il en fut comblé, sans en être accablé. C’est lui qui a les clés du Grand Temple de l’Ordre.

Dominique Augier
Maître du Grand Puzzle Détenteur du secret de la colle à dinosaures, il est capable, à partir d’un tas de confettis d’os, de vous reconstituer un squelette de sauropode tout neuf.

Ronan Allain, 
Grand Maître des théropodes Frustré de ne pas trouver de dinosaures dans sa Bretagne natale, il parcourt les pays à leur recherche, devenant ainsi le premier spécialiste de dinosaures au monde à se prénommer Ronan.

Jean-Michel Mazin,
Grand Sage de l’Ordre Un spécialiste de la traque des dinosaures qui a mis ses pas dans ceux du grand Sauropode pour suivre sa piste à grandes enjambées.

Joane Pouech,
Grande vestale de l’Ordre Bien qu’elle se défende d’avoir des problèmes de vue, c’est une paléontologue qui doit utiliser une loupe binoculaire pour voir des dinosaures par le petit bout de la lorgnette

Mazan,
Grand Imagier de l’Ordre Il est capable de ressusciter les dinosaures en les caressant du bout du pinceau

Catherine Duval, 
Grande Bacchante de l’Ordre Pour les amateurs de rock, la pratique de la musique baroque est contemporaine des dinosaures. C’est certainement ce qui a conduit cette musicienne à vouer une affection particulière au Grand Sauropode.

Jean-François Tournepiche
Grand Chambellan de l’Ordre Le Grand Sauropode lui est apparu en soulevant, dans la carrière de sable, les restes d’un Éléphant antique. Il ne l’a pas fait exprès.
Le grand temple de l’Ordre est situé au restaurant L’Essille, à Bassac. 
Quoi de plus naturel qu’une table pour réunir des amis ? 
Le restaurant l’Essille était donc tout désigné pour servir de siège à cette confrérie.
Il est donc proposé que deux ou trois fois l’an, les membres se réunissent à l’Essile autour d’un dîner paléontologique spécialement préparé pour la confrérie et renouant ainsi avec la tradition des célèbres manifestations de paléontologie du XIXeme siècle, telles que le déjeuner de l’Iguanodon en 1853 au Crystal Palace à Londres ou le dîner du diplodocus en 1908 au Muséum de Paris.
Ce vendredi 5 juillet, dans les jardins ensoleillés du temple de l’ordre, les dignitaires accueillent les futurs initiés. 
Une étiquette collector signée par le grand imagier décore les bouteilles de PaléO-Pineau offertes pour l’occasion par Le Chai du Rouissoir.
Prés de 80 convives sont venus ce soir pour devenir membres de notre confrérie.

Avant de passer à table, la Grande Bacchante de l’Ordre nous invite à chanter.


 Le banquet.

Préparé par Serge Ferron, Grand Saucier de l’Ordre.
Après café et mignardises… La grande ritournelle chantée par tous les initiés.

Un PaléO-diplôme et un badge est distribué à chaque disciple.

Enfin, le Grand Chambellan de l’Ordre gratifie les convives d’une docte conférence (ponctuée des rires de l’assemblée) autour de la dinomania.

A très bientôt pour de nouvelles aventures paléontologiques…
Liens à cliquer :
à Bassac (6 Kms d’Angeac-Charente)
 pour commander des bouteilles collector 
(Jus de raisin pétillant MIMO et PaléO-pineau rouge ou blanc) 
Des cadeaux sympas…
Pour avoir les images de ce post en meilleure définition, cliquer dessus et faites-les défiler.

Les commentaires sont fermés.