Ici, tout n’est que fossile

Et voilà… la grande vertèbre plâtrée de Pépé est remontée sous une des tentes, à l’abri.
Elle rejoindra ses p’tites soeurs au musée d’Angoulême dans quelques jours afin d’être préparée tranquillement par Doumé. C’est quand même une belle soupe d’os !… Ça risque de prendre un peu de temps pour lui rendre sa superbe.
Côté CG ça repart de plus belle et Thierry le pirate débite des blocs à qui mieux mieux.
Entre deux contrepèteries, quand on creuse on finit par trouver.
Des os fossiles de dinos un peu partout… et pour certains, tant qu’il ne sont pas complètement dégagés (et préparés) il restent encore des os mystères.
Vertèbres et côte sacrée de Pépé ci dessous ?… on ne s’avancera pas.
On mettra le produit d’nos fouilles dans des caisses et on verra plus tard…
Et allez ! Encore un os mystère… 
Kesaco que c’truc ? 
Déjà:  Mimo ? Ou autre bestiole ?
… et boule de gomme…
Dans ce secteur: du Mimo en pagaille, du sauropode par brouette, de la quenotte de croc, de la tortoche et du “stégosaure” en cerise sur le gâteau…
Tout est précautionneusement détouré en attente de la séance de cotations.
Chaque fossile trouvé en place reçoit son numéro d’inventaire. Il ne bouge pas tant qu’il n’est pas repositionné dans l’espace grâce au théodolite, la station laser fixée plus haut sur le chantier.
Une fois la séance de cotation terminée sur le terrain, les fossiles sont prélevés et finissent dans la tente de lavage pour être conditionnés par l’équipe de Doumé.
Et hop… on les reverra plus tard au labo du Musée d’Angoulême. On finira bien par lever tous ces mystères !
En attendant il y en a qui font des heures sup’ sur le terrain !!!
 On ne peut pas s’en empêcher !
Et si des on tombait sur un os ?
Et si on trouvait d’autres empreintes ?
Ici, tout n’est que fossile(s).
A suivre !

Les commentaires sont fermés.