Ghislain de Marsily : « la civilisation actuelle va dans le mur »

Pour la 3ème année consécutive, l’école d’ingénieurs ENSTA ParisTech organise son concours de nouvelles, en partenariat avec Sciences et Avenir. Les deux premières éditions étaient en rapport avec l’utopie et l’imprévu. Cette année, il s’agit de l’eau avec pour président du jury le navigateur Marc Thiercelin.
Pour l’occasion, une série d’articles illustrés par l’équipe de Strip Science paraitra sur  trois plateformes: Sciences et Avenir, Knowtex et Strip Science.

Vran se met à l’ouvrage et illustre son premier article de la série, un entretien avec Ghislain de Marsily. L’hydrologue Ghislain de Marsily, auteur de L’eau, un trésor en partage, réagit au thème choisi pour la 3ème édition du concours de nouvelles ENSTA-ParisTech, « Eaux d’ici, eaux de là… » Sa propre fiction sur le sujet serait plutôt noire.. Il décrit notamment comment l’eau peut être source de conflits et d’exode:

L'eau, source de conflits et d'exode, Adrien Demilly

Extrait:
Quelles sont les principales sources de pollution de l’eau en France ?
Il y en a deux. La première, diffuse, est présente partout à des concentrations plus ou moins importantes. Il s’agit notamment de produits agricoles comme les nitrates et les pesticides (1). La seconde est plus ponctuelle et liée à l’industrie qui déverse ou stocke des produits dans les sols. L’eau souterraine d’anciennes carrières et de sites d’enfouissement est polluée. La mauvaise gestion s’est poursuivie dans les pays développés jusque dans les années 1980. Aujourd’hui, les sites industriels sont plus respectueux. En revanche rien n’est fait concernant la pollution agricole.

(1)  Leur norme est respectivement de 50 mg et de 0,5 microgrammes par litre d’eau. La concentration normale en nitrates dans la terre est de 5 mg par litre d’eau mais énormément de captages frôlent les 50 mg.
Pays développés, 100% d'eau potable? Adrien DemillyLire la suite sur Knowtex ou Sciences et Avenir (chez qui cet article fait la Une)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *