24 mois en master de sociologie

« 24h pour faire 24 planches » : tel est le principe simple de cet exercice. Chaque année, le Festival d’Angoulême invite auteurs professionnels, étudiants en art et simple et quidam à s’essayer à cette performance.

Lors de l’édition 2013, l’auteur américain Matt Madden parrainait l’évènement. Il proposa d’introduire la contrainte suivante :
« l’histoire doit se dérouler sur une durée intégrant 24 unités de temps : secondes, heures, jours, années…
Ce passage du temps doit faire partie intégrante de l’histoire. Toutes les planches représenteront la même unité de temps (exemple : pour une histoire se déroulant sur une période de 24 années, chaque planche représentera une année).
L’histoire complète fera 24 pages : le titre sera intégré sur la première page et le mot FIN apparaitre sur la 24ème.
Les 24 planches devront être numérotées de 1 à 24. »

Profitant de l’évènement, j’ai pu scénariser, entre le 19 et 30 janvier 201, des planches racontant les 24 mois d’un étudiant en master de sociologie. Malheureusement, la réalisation, elle, a pris un peu (beaucoup) plus de 24h… Mais bon, l’important, c’est de participer!

NOP
Cliquez sur l’image pour voir les 24 pages.

Les commentaires sont fermés.