Ça sent la fin…

Rangement.
Toute la journée, nous avons mis le produit de nos fouilles dans les caisses.
Enfin, là, c’est juste ce qui a été trouvé les deux derniers jours… car les fossiles partent régulièrement au musée d’Angoulême. Les rotations sont quotidiennes.
Il reste encore quelques UMT (unités minimales taphonomiques) à mesurer et compter.
Plusieurs milliers de petits bouts d’os non identifiables… pour les statistiques.
Ça bosse jusqu’à la dernière minute !
Dégrossir les plâtres pour les alléger
Enfin, seule sur le terrain, cette empreinte de sauropode… the last fossile.
Ronan explique encore…
Mais tout à une fin…
Mélancolie des dernières heures.
Photo traditionnelle des fouilleurs sur la Billmobile.
Ainsi se termine cette 8ème campagne de fouilles.
Comme dans la dernière page d’un album d’Astérix, c’est le temps du banquet !
Et ce soir c’est Paella ! Un couple de cuistots-traiteurs de Foussignac a tellement été emballé par sa visite sur le site il y a quelques jours, qu’il nous offre le repas ! 
Un véritable festin !
Lire la suite

Ecrasé de sauropode…

Levé trés tôt !
Cette fois ci je n’ai pas oublié mon appareil photo et j’en profite même pour faire des croquis.
Pendant que l’équipe écope la zone… les écrevisses ont bien bossé pendant la nuit… le drain s’effondre.
Ouf… juste à temps avant que la belle découverte soit inondée !
Mais… de quoi s’agit-il ?
Quelle est cette soupe d’os ?
Une idée ?
Une patte de Pépé  !
… avec os en connection !
Métatariens; phalanges, griffes !
Les uns à côté des autres !
La classe !
Il y a sûrement là TOUS les os de ce pied !
Et on est encore dans du gigantesque !
Et hop… encore un !
Un instantané datant de -140 millions d’années ! Les ossements, une fois cotés, sont prélevés et remontés sous la tente. Ho… mais ça semble le faire… Possible fragment de tibia du sauropode.
Le reste est encore en place, plâtré. Vérification dans les publis… Lee et Amandine en fin d’aprés midi en élargissant la zone tombent sur une autre empreinte de sauropode (remplissage) … et cette fois ci les stries sont là !… comme dans les empreintes de Teruel en Espagne ! Ces traces sont faites par la peau de l’animal lors du piétinement… l’affaire est de plus en plus évidente. Lee est ravi ! Ça confirme de plus en plus ses hypothèses. Les vidéos:
Vidéo du 31juillet 2017, alors qu’étaient trouvées une série de vertèbres caudales de Mimo. On n’imaginait pas que dessous il y avait la patte de notre sauropode. Sous l’empreinte de sauropode:
Preuve d’ empreinte du sauropode sur le terrain:
Et…
en attendant… toujours du suspens: Que s’est -il passé sous cette tente pendant un mois ?
 Sur quoi une partie de l’équipe a-t-elle travaillé ?
A suivre !
Lire la suite

On creuse… on creuse ! Et on s’étend !

Mini vidéo du matin…
Sous la tente, côté Rodet,  nous sommes descendus au plus profond de notre couche fossilifère. On arrive à présent sur les argiles vertes qui marquent la fin de notre série.
On tombe sur le lit induré de galets jurassique (Thitonien) sur lesquels sont quelquefois enchâssés nos restes de vertébrés…
Quelques beaux fossiles sont découverts (surtout de notre sauropode), plusieurs caudales (centrums) une grande dorsale, un métacarpien superbe (on n’en avait pas non plus)… beaucoup de morceaux de plaques de tortues (dont une carapace de pleurosternidé, qui, une fois remontée sera presque complète)
Pas mal de choses qu’il nous faudra identifier.
On soupçonne aussi pas mal de croco (dont le carré trouvé ces derniers jours ?)
Autres morceaux de mâchoire ?
En attendant il faudra plâtrer ces prochains jours l’énorme dorsale de Pépé !
Quel morceau !
Au vu du nombre de fouilleurs concentrés sur cette zone « Rodet » il est temps de reprendre quelques carrés de fouilles côté « Conseil Général » pour juguler les forces estudiantines et les appétits de découvertes… Mais aussi… euh… pour la Science ! 🙂 !
Et on en connait à qui il ne faut pas le dire deux fois…
CG pirate est de nouveau installé !
On pose les vides-caves pour tout assécher et retrouver les zones de fouilles de l’an passé afin de les continuer. 
Faire sauter les banquettes, dégager les chemins qui servaient au public en 2016 
et regarder minutieusement ce qu’ils renferment…
Et il ne faut pas attendre longtemps pour que l’oeuf Kinder offre ses surprises !
La station lavage tourne à fond.
MINI VIDEO:
Et les médias sont déjà sur le coup !
Sur un des talus, l’artiste Anne Paule Mousnier réalise une toile… éphémère,
 
pendant que François Bonneau, président du Conseil Départemental de la Charente nous rend visite.
On s’arrête sur notre forêt engloutie
Et on prend la mesure du temps qui passe !
Dans les mains… des bois de 140 millions d’années !
Des fossiles d’une preservation exceptionnelle !
Préparés par une équipe exceptionnelle !
Mini vidéo:
Bref…. encore une trés belle journée !
A suivre !
Lire la suite

Dinosaures, les géants du vignoble – LE LIVRE

On l’entend au loin… Il arrive à GRANDS PAS !

Dans un peu plus d’une semaine vous pourrez découvrir LE LIVRE qui fera date autour des trois sites charentais où a été exhumée une des faunes (et flore) les plus riches d’ Europe, datant de l’époque du basculement entre le jurassique et le crétacé !
Un ouvrage indispensable !
Un livre de 248 pages !
Trés richement illustré !
 Au prix rikiki de 26 euros ! (C’est une véritable aubaine)
Venez nombreux pour son lancement officiel au musée d’Angoulême le vendredi 29 juin à 16H (et profitez-en pour voir ou revoir la fabuleuse exposition qui a déjà attiré près de 6000 visiteurs !)
Allez… j’aurai mes stylos pour vous griffonner quelque chose dessus… mais si vous êtes sages!
Un bien bel ouvrage… que je dédicacerai à Cosmopolite (Angoulême) le 30 juin à partir de 16H30

Il y aura des MIMO aussi… 😉
3 secondes bonus: La marche du Dacentrurus d’Angeac-Charente !
Réalisé par ©NAYADE pour le Département de la Charente.
Visible à l’Exposition Dinosaures, les géants du vignoble, au Musée d’Angoulême… dans son paléodécor et, bien sûr, en compagnie du bestiaire charentais d’il y a -140 millions d’années !
Lire la suite

Le jambon de Pépé, le grand sauropode … montage

Petit retour en arrière (avant veille et veille de l’inauguration)
Ça s’active toujours au musée ! 
Francis Demonsais, notre sculpteur, à réalisé les moulages et les tirages des os en résine… il faut installer tout ça à présent. 2 jours de montage ne seront pas de trop pour cette patte géante de sauropode… 5 m 60 de gambette tout de même ! 
L’impression de mon dessin sur PVC est même trop grande et il faudra couper le panneau du haut pour que tout loge au poil. Il faudrait relever le plafond ! De même pour la structure métallique qui soutient le jambon… il nous faut la démonter, en ramener un bout à l’atelier pour la scier… puis le ressouder.
Au final, un petit trou devant recevoir un boulon mal placé, d’un petit centimètre, va nous faire perdre une bonne demi journée.
Tout doit être pourtant prêt pour vendredi 18 h !!! Glups…
Mini vidéo:
Les Géants du Vignoble montage de la patte de sauropode J-2 et J-1
Les photos, step by step:
Lire la suite

EFFERVESCENCE AU MUSÉE

Le matériel d’exposition arrive au musée. 
Venant directement de Teruel, Rafael ROYO-TORRES, un de nos spécialistes espagnols des grands dinosaures qui travaille sur Angeac-Charente, nous a apporté une reconstruction de crâne de sauropode turiasaure, proche du dinosaure charentais. Impressionnant!
ÇA SE MONTE

Près de 150 soutiens !
 Sans attendre la fin de cette opération de financement participatif l’équipe redouble d’activité. la reconstruction de la patte est en route, nous venons de recevoir la partie imprimée. 
La construction de la structure commence la semaine prochaine et nous avons trouvé un atelier assez grand pour l’équipe de Thierry Blais et Oliver Corbex qui se chargent de cette réalisation
L’étude d’implantation du cou de l’animal en façade est dessinée en l’attente de sa réalisation.
Plus que 20 jours pour nous aider:

Le projet:

Merci encore à vous tous !!
.
Lire la suite

La papatte de Pépé… work in progress

A présent que tu as mis des sous dans le projet, ami généreux (et amie généreuse), me voilà obligé de travailler encore et encore ! Même pendant ce week end Pascal ! Pffff…. Bon… allez… pour te remercier de ce coup de pouce (de sauropode) inespéré qui nous permet de réaliser cette patte géante à l’échelle 1, je te livre ci dessous l’avancée de mon travail. Découvertes des ossements, lors des précédentes campagnes de fouilles à Angeac-Charente
Préparation et inventaire des pièces au Musée d’Angoulême.
Le projet fou d’un conservateur qui voit tout en grand.
Mesures réalisées au Musée… 
… pour ne pas me planter.^^
Début du crayonné
Crayonné final, scanné à trés trés haute résolution.
Retouches et vérifications.
A suivre !!!
Et n’oubliez pas de parler du crowdfunding à vos amis et aux amis de vos amis !
Le projet:

Nous allons essayer de franchir deux autres paliers, c’est à dire :  
10 500 € : Eriger sur la façade du musée le cou d’un dinosaure géant conçu par Mazan. Il se penche pour brouter de grandes plantes tropicales (le dinosaure, pas Mazan).Il fait environ 8m de long pour une surface de 20m2 (voir photo-montage). Les jardiniers de la ville ont prévu de planter cette végétation tropicale au printemps, l’imprimeur est prêt à répondre à notre demande (tirage sur Dibon et traitement anti-UV et intempéries) 



15 500 € : La reconstruction de trois squelettes de dinosaures-autruches en position de vie. Une première pour cette espèce inconnue. A partir du scan de tous les éléments de squelettes de mimos disparates, Ronan Allain et Florent Goussard, paléontologue informaticien du muséum de Paris, ont travaillé plusieurs mois pour obtenir la reconstitution numérique d’un squelette complet.  1° étape : réaliser une impression 3D des 160 ossements.
 La semaine dernière, le muséum de Paris vient de financer les 13000 € du coût d’impression. 2° étape : Réaliser le moulage de chaque os, c’est à dire 160 moules différents. A partir de ces moules 3 tirages en résine PU sont effectués (soit 480 ossements) puis  patinés 3° étape : réaliser des structures métalliques de support qui présentent les squelettes dans des position de vie.
 Énorme travail qui a commencé et qui bute sur les phases 2 et 3.
 Le jour de l’inauguration vous verrez des squelettes de dinosaures-autruches dessinés grandeur nature. Il s’agit de la préfiguration des squelettes en cours de réalisation.  



Il n’est pas trop tard !

Grâce à vous, 2017 sera bien l’année des dinosaures charentais ! 

Toutes nos amitiés sauropodiques 

JFT et l’équipe des gros dinosaures
Lire la suite

Qu’est ce qu’il faut pas faire , pour la science !!!??

Pendant ce temps… au labo, Doumé « s’amuse » à réaliser des prothèses pour Pépé. 
Une vertèbre en préparation pour l’exposition… 
Oh ! L’a tout cassé !
Ces ossements (dont le grand fémur) sortiront exceptionnellement des réserves juste pour cette occasion. 
Il ne faudra pas louper cet événement. 
Ce sera unique.
Z’êtes prévenus.
Bonus: Y aura même du caca.
Lire la suite

PaléoEspèces / Les voyageurs du Mésozoïque

Mis en avant

Quelques pistes et traces de pas fossiles permettent d’imaginer un éventuel comportement grégaire et migratoire pour certains sauropodes. Ici, les camarasaures migrent en groupe. Cependant, les paléontologues ignorent s’ils constituaient des troupeaux aussi structurés socialement que ceux des grands mammifères herbivores actuels.