L’origine des humains (et des autres bêtes)

D’où venons-nous ? Voilà une grande et belle question que se posent des tas d’humains depuis des lustres. Et pendant des lustres, certains y ont répondu à peu près n’importe quoi. Certains comme les grecs sentaient bien qu’il y aurait quelques bout de réponses à chercher du côté des animaux, mais à défaut d’aller y voir […]

l’origine d’un humain

À défaut d’être celle du monde, le tableau de Courbet présente au moins l’origine d’un humain, puisque c’est par là que nous sommes tous sortis -à peu de chose près. Le passage est étroit, c’est vrai, mais la nature est bien faite et a doté l’organe de parois très élastiques et glissantes. Du coup, dans la majorité des cas, malgré une tête disproportionnée, le petit humain passe sans problème. Il passera d’autant mieux qu’on lui facilitera le déplacement avec la gravité, c’est à dire en position verticale… Ah, mais c’est pas confortable pour le docteur, ça ! C’est aussi là, dans le vagin que les spermatozoïdes ont été déposés neuf mois auparavant. C’est dans cette armada d’agités du flagelle que se trouvait la moitié du futur humain. Il lui aura fallu quelques heures et une bonne dose de chance pour passer le col, traverser l’utérus et remonter la bonne trompe -tout ça dans le noir et sans ravitaillement ! Il paraît tout de même qu’un certain esprit d’entraide pousse les coureurs à s’assembler par paquets pour battre du fouet ensemble et gagner quelque peu en efficacité. La rencontre amoureuse entre le spermatozoïde et l’ovule a lieu tout au bout de la trompe, car l’ovule, ce gros paresseux, vient tout juste de se faire expulser de son ovaire et attend, là, sans rien faire. Un peu anxieux toutde même, car il sait que si personne ne se pointe dans les vingt-quatre heures, c’en sera fini de ses espérences, il sera purement et simplement more »

Lire la suite