Supernénette : le futur a de l’avenir


Inspiré par « Les lichens s’invitent à la plage »

L’effet est spectaculaire : des actifs à base de lichen sont capables d’activer le mécanisme naturel de pigmentation de la peau. Ces résultats sont le fruit de la collaboration de deux équipes de recherche rennaises.

Après quatre années de tests divers (toxicité, stabilité, tests biologiques…) deux des vingt produits testés ont montré une activité in vitro et in vivo.

Ces actifs n’ont rien à voir avec les autobronzants que l’on trouve actuellement dans le commerce et qui ne font que colorer artificiellement la peau. Ici, l’effet est naturel et s’accompagne, en plus, d’un effet protecteur pour la peau. Des applications dans le domaine médical (préparation à des expositions solaires à visée protectrice chez des personnes présentant des risques de cancer de la peau) ou thérapeutique (traitement de la dépigmentation) sont envisageables.

Un brevet a été déposé en 2010 et des industriels se montrent intéressés, mais il reste des tests biologiques à faire.

Une réflexion au sujet de « Supernénette : le futur a de l’avenir »

  1. Donc pour supprimer le racisme, supprimons les signes distinctifs? Vouloir vulgariser la science ne devrait pas empêcher de réfléchir un peu tout de même (dans Super Dupont, il y avait du second degré ; là, je ne l’ai pas perçu).
    Je me permets de vous suggérer la lecture suivante, un article publié en 2001 dans La Recherche qui reste d’actualité http://bit.ly/eKwdaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *