La ronde des bulles


Inspiré par : « Ça bulle dans les labos ! »

Faites une bulle de savon sur une table, éclatez-la et approchez-vous : vous verrez alors une multitude de bulles plus petites, qui retracent le contour de la bulle éclatée. À Rennes, un chimiste s’est passionné pour ce phénomène et a cherché à comprendre, avec des collègues américains, les étapes qui mènent d’une “bulle mère” à une multitude de “bulles filles”. Grâce à une caméra ultrarapide – 1000 images par seconde – les scientifiques ont pu les photographier. D’abord, la bulle s’ouvre, ses parois se rétractent et se replient vers la base pour former une bouée, instable, qui donne naissance aux bulles filles, environ dix fois plus petites que celle d’origine. Ces recherches pourraient aider les océanographes, car l’éclatement de bulles à la surface de la mer est l’une des sources d’embruns. Ou des industriels. Des tests avec d’autres fluides utilisés dans différents domaines, comme le verre fondu, étaient envisagés au moment de la rédaction de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *