La grenouille et l’essentialisation

grenouillecolo1grenouillecolo2grenouille3colo

grenouille3bcologrenouille4cologrenouille5colo5grenouille6cologrenouille7cologrenouille8cologrenouille8coloBgrenouille9colo

Il y a plusieurs essentialismes, et ici je cause de la notion d’essentialisation telle qu’elle est souvent utilisée en sociologie. Mais l’essentialisme peut aussi désigner une pensée qui ne nie pas l’individualité (il peut y avoir des essences individuelles) ni la variation (peuvent être contenus dans l’essence des changements qui se « déroulent » au cours du temps) ; dans ces cas là, l’essentialisme s’oppose plutôt à une pensée des relations (les caractéristiques sont « internes », elles ne sont pas liées à des échanges avec d’autres entités, avec l’environnement, etc.). Bref, pour savoir de quel essentialisme il s’agit quand vous tombez dessus, il faut se demander à quoi il s’oppose (au nominalisme? à l’existentialisme? au relationn(al)isme? au constructivisme?).

Pour les références évoquées dans la BD :

L’article de Ms. Dreydful La tyrannie de la respectabilité (aka « Respectability Politics »)

Le blog de XKCD

Le corpus fait par F. Burbage sur  La nature 

– Le livre de Fabio Lorenzi-Cioldi, dont un compte-rendu peut être lu ici.

– L’article de Madame Figaro qui caractérise Rama Yade comme La Beyoncé de la politique.

– L’histoire de la grenouille et du scorpion, écrite par Michel Piquemal (!!!) – auteur des Philo Fables – et illustrée par Crescence Bouvarel se trouve dans cet ouvrage (mais pas seulement!). Il est question, tout de suite après dans le livre, des animaux vivant en symbiose (oiseau pique-bœuf / hippopotame, poisson rémora/requin…), ce qui est un contre-pied étonnant.

Wikipédia nous dit que l’origine de la fable « Le scorpion et la grenouille » est inconnue, mais elle date, puisqu’elle a inspiré Ésope (VIIe sièce avant J.-C. quand même) pour sa fable « Le laboureur et le serpent gelé ». Plus récemment, elle est évoquée dans Orange is the new black (saison 2 épisode 8) et le film Drive (cf. la belle veste brodée, mais est-ce que ça fait de Ryan Gosling une grenouille ou un scorpion?).

Les commentaires sont fermés.