Des bactéries partout!

Il y en a sur les touches de votre clavier, sur la souris et encore plus sur le tapis de la souris, sur vos doigts, sous vos ongles,  entre vos orteils, sur la table, dans l’air que vous respirez, en haut de la Tour Eiffel, au sommet du Mont Blanc… Partout! Les bactéries sont partout!

Une bactérie commune genre Escherechia coli, lorsqu’elle est heureuse, se dédouble au boubalancet de 20 minutes. Ça n’a l’air de rien, mais si on la laissait faire, sa descendance deviendrait énorme. Imaginez une petite coli posée sur une balance. Le cadran indique 0,001 nanogramme. Vingt minutes plus tard, elles sont deux. La balance indique donc 0,002 ng. Après une heure, on aura 8 microbes (2x2x2) soit 0,008 ng. En 2 heures,on se retrouve avec 64 bactéries et 0,0064 ng. C’est encore bien peu. Au bout de 24 h, il y aura 4,722366483×10²¹ cellules, ce qui fera sur la balance… 4 722 tonnes ! (j’avais oublié de préciser qu’il fallait une balance de qualité). Ça représente le poids de 28 baleines bleues !

Leur formidable pouvoir de multiplication leur permet donc de se répandre très rapidement dans les milieux qu’elles colonisent. À condition, bien sûr, qu’elles s’y sentent bien.

Mais cette frénésie multiplicatrice est une arme terrible pour l’évolution et du coup, elles peuvent s’adapter très vite. C’est ainsi qu’elles ont su s’installer partout sur Terre :

    • dans le sol, évidemment, où on en dénombre 26 000 milliards de trillons -ou milliards de milliards.
    • Dans les milieux aquatiques, où elles seraient 12 000 milliards de trillons.
    • Dans les sédiments continentaux : on hésite entre 25 et 250 000 milliards de trillons.
    • Dans les sédiments océaniques : 355  comptage000 milliards de trillons. On en a trouvé sous plusieurs kilomètres de sédiments.
    • Dans les intestins de tous les animaux, sur les plantes,,, partout où il y a un être vivant, en fait,
    • mais aussi là où il n’y a pas la moindre créature visible : sur et sous la glace, tout près des sommets des montagnes, dans les lacs bouillonnants, les mares d’acide sulfurique, dans le pétrole, sous les déchets pollués des mines, dans l’atmosphère… elles sont vraiment partout !

Les commentaires sont fermés.