Clebstomanie : avoir du chien pour faire peau neuve


Inspiré par : « Le chien : fidèle modèle de l’homme »

Grâce au chien, des chercheurs de l’Institut de génétique et développement de Rennes arrivent à trouver les gènes responsables de maladies rares chez l’homme. Car la sélection et la création des races canines, dont le but était de concentrer des gènes liés à des critères recherchés – couleur, aptitudes au dressage, à la chasse…, ont fini par concentrer involontairement d’autres gènes, parfois altérés et associés à des maladies. Rares chez l’homme, elles se retrouvent donc plus fréquemment dans des races spécifiques de chiens.
Ainsi, un nouveau gène responsable d’une forme d’ichtyose, une maladie de peau connue aussi chez l’homme, a été trouvé récemment chez le golden retriever. Cette altération de la desquamation qui fait que la peau se détache en pellicules n’est pas mortelle, mais peut être très invalidante.
Au laboratoire, les travaux de recherche se poursuivent sur d’autres maladies plus graves comme des cancers pour lesquels certaines races de chiens présentent des prédispositions génétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *