Mortal kombat

kombat.gif
On dit souvent que la thèse c’est un parcours solitaire, un marathon, un combat individuel de soi contre soi-même. Certes.   Mais il faut aussi reconnaître que les doctorantes et doctorants doivent faire face à un ennemi bien plus terrible et sournoi que ne peut l’être leur propre personne.   Cet ennemi diabolique et meurtrier a bien failli m’achever dans les derniers jours de ma thèse, et ce n’est qu’à l’issue d’une lutte sans merci que j’ai pu en réchapper de justesse,  non
sans quelques dégats.   kombat.gif   (et le premier qui me dit « gnagnagna t’aurais du utiliser LateX », je le tue)
Lire la suite