Ceci n’est pas un billet…

… mais juste un message d’excuse.   Depuis mai 2012 mon adresse mail « lapinthesarde@gmail.com » ne renvoie plus les messages vers mon adresse principale que je consulte régulièrement. Je viens tout juste de m’en apercevoir. J’ai des tas de mails en souffrance (oui, je suis un peu une star, c’était le sens caché de ce message) et j’essaie d’y répondre au plus vite, promis.   Sinon oui je n’ai pas abandonné ce blog, mais je croule un peu sous le travail   Voilà
Lire la suite

De l’autre côté du miroir (1) : I fought a war

I-fought-a-war-n1.gif
Depuis que j’ai soutenu ma thèse, je développe de nouveaux symptômes, dont celui que l’on pourrait appeler le symptôme de l’ancien combattant.     De quoi s’agit-il ? Un besoin irrépréssible, dès que l’occasion se présente, de raconter ma soutenance (en insistant bien entendu sur son caractère épique et sur son corollaire, mon grand
héroïsme) I-fought-a-war-n1.gif     Je ressens aussi le devoir de partager ma (très) grande sagesse avec les non-initiés   I-fought-a-warn2.gif     Ce qui en soi est une grande blague, parce que je devait à peu près ressembler à ça avant mon jour J : I-fought-a-war-n3.gif       Enfin, le plus important : bonne chance à S. pour demain (et à A. et S. qui suivront après)
Lire la suite

De l’autre côté du miroir (1) : I fought a war


Depuis que j’ai soutenu ma thèse, je développe de nouveaux symptômes, dont celui que l’on pourrait appeler le symptôme de l’ancien combattant. De quoi s’agit-il ? Un besoin irrépréssible, dès que l’occasion se présente, de raconter ma soutenance (en insistant bien entendu sur son caractère[…]
Lire la suite

Doctor style

docteure3.gif
ça y est, j’ai soutenu ma thèse et je suis officiellement docteure.   La question que tout le monde (si si, tout le monde) se pose : mais alors, ce blog, il va disparaître ?   Et bien non. Comme vous avez pu le voir, j’ai juste changé le titre. Vu que bon, je suis toujours précaire/non titulaire/pauvre, j’essaie toujours de convaincre la grande communauté académique de
l’intérêt de mes travaux, et la BNF est toujours ma deuxième maison. Je pense que j’aurai donc de quoi nourrir encore quelques temps ce blog.   La deuxième question que tout le monde se pose : et la soutenance c’était comment ?   Je vais passer sur le moment où je me suis rendue compte qu’il y avait un cours dans la salle où j’étais censée soutenir.   docteure3.gif Et aussi sur celui où je me suis aperçue qu’il n’y avait pas assez de chaises et que j’ai du aller interrompre le cours d’à côté pour réquisitionner une quinzaine de sièges.   Je passerai aussi sur les longues heures où j’ai juste eu l’impression d’être rôtie à petit feu par les membres du jury.     docteure4-1.gif   Finalement, ce qui est important, c’est la fin. Quand devant famille et ami-e-s on vous annonce que ça y est, la guerre est finie et qu’on vous le donne, ce putain de diplôme.     docteure2.gif         Alors courage à toutes celles et ceux qui sont encore en train de se battre, ça vaut le coup.   Tant que j’y suis, je voulais dire que faire ce blog en tant que thésarde m’a bien amusée, mais aussi aidée, parce que c’était chouette d’avoir tous vos messages. Donc un grand merci d’avoir
suivi ce blog et de votre soutien 🙂   Et en route pour de nouvelles aventures !
Lire la suite

Travailler plus…

travailler-plus.gif
J’en étais donc à raconter mon « après dépot de thèse ».   Au bout d’un certain temps, des symptômes de manque sont apparus   travailler-plus.gif   Du coup, quand j’ai vu une annonce pour 15h de vacations concentrées sur quelques jours, j’ai sauté sur l’occasion, de m’occuper (bon et surtout j’avais vraiment besoin d’argent).   Après avoir indiqué ma situation et demandé si cela ne posait pas de problème administratif, et que l’on m’ait répondu que c’était ok, je me suis donc lancée corps et âme dans une intense
préparation de cours.   travailler-plus-1.gif   Et puis un soir, alors que je venais de mettre un point quasi final à mes notes préparatoires, un enseignant m’envoie les « documents concernant les vacataires ». Vu qu’il y était écrit en gras
souligné italique que « avant toute prise de fonctions, il vous appartient de vérifier préalablement que vous remplissez les conditions de recrutement ci-dessous (Décret n°87-889 du 29 octobre
1987) », j’ai lu avec attention les documents en question.   Et là, le doute m’a assailli…   travailler-plus-suite.gif           Le lendemain, alors que j’appellais le secrétariat de l’université pour discuter du problème,ceci a donné lieu à une conversation particulièrement surnaturelle   travailler-plus-suite-1.gif travailler-plus-suite-11.gif travailler-plus-suite-111.gif     Ironie de l’histoire, tout ceci est arrivé le jour où un document circulait sur toutes les boites mails, pour annoncer la levée de la clause d’âge pour les vacations. Du coup, j’ai attendu toute la journée pour voir s’ il allait se passer quelque chose, et quand j’ai enfin eu un coup de fil….   travailler-plus-suite-2.gif       … ce n’était pas ce que j’espérais :   travailler-plus-suite-22.gif     Il y a quelque chose de pourri dans le royaume universitaire, mais  ceci n’est ni propre à la France, ni à notre époque de merde.     J’avais lu ce passage assez édifiant  dans un bouquin sur Norbert Elias  » [In Heidelberg] he met and became friends with Karl Mannheim, who was four years older and a step ahead of Elias in
the hierarchy, occupying the position of Privatdozent, an unpaid lecturer. Elias assisted Mannheim in his teaching, unofficially and unpaid » (R. Van Krieken, Norbert Elias, London :
Routledge, 1998 : p.15)     travailler-plus-finfin.gif
Lire la suite

Baby blues

babyblues1.gif
Oui je sais, je n’ai pas publié de billet, depuis plus d’un mois alors que j’ai fini ma thèse et que j’aurais eu plein de chose à raconter.   Mais j’ai une bonne excuse.   Si je n’ai pas mis à jour ce blog, ce n’est pas parce que j’étais occupée à boire des coktails et fumer des cigares vu que, maintenant que j’ai déposé ma thèse, ma vie est super méga cool.   babyblues1.gif   Non, car sachez-le, chers lectrices et lecteurs, l’après thèse ça n’est pas forcément sea,sex, and sun, amour, gloire et beauté ni même luxe, calme et volupté. En tout cas, pas en ce qui me
concerne, vu que j’ai souffert de sacrés syndromes post partum.   Les premières semaines, j’ai alterné phases dépressives… babyblues2.gif … et phases maniaques…   babyblues3.gif   … et re-phases dépressives   babyblues4.gif   Bref, l’après-dépot, ça a pas été la fête du slip. Dur dur de ne presque plus être thésarde !   xoxo   [Enfin, je ne veux pas casser l’ambiance, certains le vivent bien hein !]  
Lire la suite