Un luron, le gorille?

L’ami Georges nous dit que les dames ont tort de filer devant le grand singe vu qu’il est un luron « supérieur à l’homme dans l’étreinte ». C’est vrai que si c’est le cas, se serait dommage de s’enfuir, mais l’est-ce vraiment ? Le gorille est un animal adepte de la polygamie, c’est à dire qu’un mâle dominant « règne » sur un groupe de femelles. Lui seul a le droit de s’accoupler ? Dès qu’un autre mâle tente d’approcher une de ses promises, le Grand mâle lui fait une démonstration impressionnante : cris, tambourinements, arrachage d’arbre, course… Et si l’outrecuidant insiste trop, il peut y avoir bagarre (mais c’est en fait plutôt rare, car l’animal n’est pas batailleur). Cette façon de se comporter favorise le développement des attributs masculins : grande taille, gros muscles, la canine saillante et l’air méchant -même si c’est de la frime ! On retrouve cela chez le lion et sa crinière impressionnante, chez le paon, le cerf et quelques autres. Mais ces démonstrations prétentieuses en font-ils pour autant de bons amants et de « vrais lurons » ? Imaginez la position du gorille mâle dans son harem : il a a sa « disposition » une douzaine de femelles dont il a l’exclusivité. Les femelles, par contre, sont en situation de concurrence. Aussi, ce sont elles qui vont le solliciter pour s’accoupler. Lui, grand paresseux, ne fait rien. Mais comme une femelle fécondée ne lui demande rien pendant les neuf mois de la gestation, et pas d’avantage au cours des 3 ou 4 années d’allaitement de son petit, on more »

Lire la suite

comment domestiquer un cheval sauvage?

Imagine-toi, lecteur, arpentant les plaines du Caucase, il y a cinq ou six mille ans. À cette époque, le climat se radoucit nettement, les mammouths et les lions des cavernes ne sont plus que lointaines légendes racontées par quelques vieux chasseurs gâteux. On voit, au contraire, de plus en plus de jeunes s’installer pour cultiver la terre ou élever des moutons, des bêtes assez moches importées du sud. Mais toi, tu es fier, et plutôt que t’abaisser à t’occuper de ces ovins laineux, tu décides de devenir le Maître des Chevaux. Rien que ça ! Il faut commencer par en capturer, des jeunes, si possible. Et là, bonjour ! C’est que ça court sacrément vite un cheval. Normal, c’est taillé pour ça. Ça va bien plus vite qu’une bique ! Il faut donc parvenir à en coincer quelques uns. Et si possible éviter l’étalon, car, s’il n’est pas aussi impressionnant que l’aurochs, il a des argument à faire valoir et tu risques ta vie à l’affronter. Mais heureusement, tu n’es pas tout seul, et vous êtes finalement parvenus à capturer deux poulains. Bon, et maintenant ? Qu’est-ce qu’on en fait? On les engraisse et on les bouffe ? Vu le mal qu’on a eu à les avoir, ce serait bête. On en tire du lait ? Pour ça il faudrait faire revenir l’étalon qui est un fou furieux. Et puis le lait de chèvre, c’est pas mal. Alors quoi ? Et si on montait dessus ? Peut-être même qu’on y gagnerait de la noblesse de l’animal. Les hommes more »

Lire la suite

Gènes de robes

les robes chevalines sont déterminées par des gènes. Tout un petit paquet de gènes dont les combinaisons permettront la production des pigments -ou leur absence. Vous voulez savoir comment ça marche ? Alors suivez le guide !   Il existe deux versions d’un gène pour les couleurs de base : le gène E (pour « Extension », c’est le nom qu’on lui a donné) détermine la production d’Eumélanine, pigment responsable de la couleur noire, et le gène e, pour la phéomélanine, de couleur rousse, donnant l’alezan. E est dominant sur e, donc un cheval ayant les allèles (c’est à dire les versions d’un gène, qui comme vous le savez sûrement, sont présents par paire dans nos petites cellules) EE et Ee sera noir. Un alezan, pour être alezan, a forcément les allèles ee. Vous suivez ?   Seulement, il existe un autre gène appelé « Agouti » qui existe en deux versions aussi : A dominant et a récessif. Lorsque le gène est dominant, il modifie la production des pigments en empêchant plus ou moins la fabrication de l’eumélanine noire. Du coup, un cheval ne peut être noir que s’il possède deux versions du gène Agouti récessives -et inactives (s’il est aa, donc). Ce n’est pas donné à tout le monde et c’est pourquoi les chevaux noirs sont assez rares -sauf races sélectionnées pour cela comme les Mérens ou les Frisons.   Donc un cheval ayant au moins un gène E et au moins un gène A ne sera ni noir, ni alezan, il sera bai, c’est à dire more »

Lire la suite

Abonnez-vous

Drosophile est un journal qui paraît  3 ou   4 fois par an.  Pour le découvrir (et le soutenir), le meilleur moyen est de s’abonner, de commander un ou plusieurs numéros. c’est possible ici : par le oueb en cliquant sur l’image  ou par courrier en cliquant sur « bon de commande ». bondecommande
Lire la suite