Un préparateur toujours au taquet…

Doumé nous envoie régulièrement des photos de l’avancée des préparations… et oui, c’est bien joli d’exhumer des nonosses l’été, mais qui se tape le gros travail toute l’année ?…
Les préparateurs !
Que ferions-nous sans eux ?
Que ferions-nous sans not’ gourou Doumé ?
Partez pas ! … les fouilles ne sont pas finies !
Allez hop ! il faut encore gratouiller… dans les plâtres réalisés en juillet sur le terrain:
Oh ! Notre première jolie côte de stégo… quasi complète ! (Dacentrurus)
Et là…
 Doumé dixit (en vert):
7 demi Mc + 1 = 3,5 + 1 = 4,5 Mc !?
Soit : Presque 5 Mc … une main !
Vous me suivez là ?
Bref ; après passage à l’acide des Mc , Gilles et moi avons essayé de « raccorder » tout ça !

Note: Mc = Métacarpien
Et dans la foulée il a trouvé un remontage (inter année)(2015 et 2016) d’un petit  Mc !
Chic alors !
A suivre.
Lire la suite

Ça sent la fin…

Rangement.
Toute la journée, nous avons mis le produit de nos fouilles dans les caisses.
Enfin, là, c’est juste ce qui a été trouvé les deux derniers jours… car les fossiles partent régulièrement au musée d’Angoulême. Les rotations sont quotidiennes.
Il reste encore quelques UMT (unités minimales taphonomiques) à mesurer et compter.
Plusieurs milliers de petits bouts d’os non identifiables… pour les statistiques.
Ça bosse jusqu’à la dernière minute !
Dégrossir les plâtres pour les alléger
Enfin, seule sur le terrain, cette empreinte de sauropode… the last fossile.
Ronan explique encore…
Mais tout à une fin…
Mélancolie des dernières heures.
Photo traditionnelle des fouilleurs sur la Billmobile.
Ainsi se termine cette 8ème campagne de fouilles.
Comme dans la dernière page d’un album d’Astérix, c’est le temps du banquet !
Et ce soir c’est Paella ! Un couple de cuistots-traiteurs de Foussignac a tellement été emballé par sa visite sur le site il y a quelques jours, qu’il nous offre le repas ! 
Un véritable festin !
Lire la suite

Un squelette complet de MIMO !

Mais… qu’y avait-il de si secret dans cette tente?
OooooOOh !
Waaaaa…
Clap clap clap clap !
8ème campagne de fouilles à Angeac-Charente.
Pendant que la majeure partie de l’équipe creuse pour trouver des fossiles, une autre partie s’affaire en secret à reconstituer un ornithomimosaure complet.
Cette reconstitution est restée « top sicrète » pendant un mois, le temps de remonter le grand puzzle !  Pas facile de travailler sous cette tente à l’abri des regards. Le public est passé à côté tout l’été, interdit d’y jeté un oeil.
Mais le résultat final est impressionnant.
Un Mimo en pleine course.
L’ornithomimosaure doit  prendre place dans l’exposition « Dinosaures, les géants du vignoble » au Musée d’Angoulême le 3 août avant 10 H.
Au musée d’Angoulême… 
Adeline met une dernière retouche à notre MIMO !
3 août 2017, le squelette complet d’un ornithomimosaure d’Angeac-Charente entre au Musée d’Angoulême.

Superbe.
Et voilà… mon dessin en 2D… obsolète…
… remplacé par cette merveilleuse reconstitution 3D.
Le public peut à présent venir découvrir cette nouvelle espèce de dinosaure et prendre la mesure du travail accompli par l’équipe.

Lire la suite

Ecrasé de sauropode…

Levé trés tôt !
Cette fois ci je n’ai pas oublié mon appareil photo et j’en profite même pour faire des croquis.
Pendant que l’équipe écope la zone… les écrevisses ont bien bossé pendant la nuit… le drain s’effondre.
Ouf… juste à temps avant que la belle découverte soit inondée !
Mais… de quoi s’agit-il ?
Quelle est cette soupe d’os ?
Une idée ?
Une patte de Pépé  !
… avec os en connection !
Métatariens; phalanges, griffes !
Les uns à côté des autres !
La classe !
Il y a sûrement là TOUS les os de ce pied !
Et on est encore dans du gigantesque !
Et hop… encore un !
Un instantané datant de -140 millions d’années ! Les ossements, une fois cotés, sont prélevés et remontés sous la tente. Ho… mais ça semble le faire… Possible fragment de tibia du sauropode.
Le reste est encore en place, plâtré. Vérification dans les publis… Lee et Amandine en fin d’aprés midi en élargissant la zone tombent sur une autre empreinte de sauropode (remplissage) … et cette fois ci les stries sont là !… comme dans les empreintes de Teruel en Espagne ! Ces traces sont faites par la peau de l’animal lors du piétinement… l’affaire est de plus en plus évidente. Lee est ravi ! Ça confirme de plus en plus ses hypothèses. Les vidéos:
Vidéo du 31juillet 2017, alors qu’étaient trouvées une série de vertèbres caudales de Mimo. On n’imaginait pas que dessous il y avait la patte de notre sauropode. Sous l’empreinte de sauropode:
Preuve d’ empreinte du sauropode sur le terrain:
Et…
en attendant… toujours du suspens: Que s’est -il passé sous cette tente pendant un mois ?
 Sur quoi une partie de l’équipe a-t-elle travaillé ?
A suivre !
Lire la suite

Aaaaargh ! Et j’avais pas mon appareil photo !!!!

Suite du post précédent !!!…
 C’était pas un fémur !!! 
Mais fichtre de fichtre !!! Saperlotte ! 
En creusant dessous !!!
Waaaooooh !
Mais j’ai le droit de rien dire !
C’est comme sous cette tente… l’équipe qui a travaillé tout ce mois sur… (pas le droit de dire ou montrer…) Ça y est ! C’est prêt !
AAAAh ! Que de jolies surprises !!!!
Quelle année !
A suivre aaaabsolument !
Lire la suite
Non classé

Caramba, encore raté !

Et si… ???
Serai-t-il possible que ???
Quoi ? On aurait là le deuxième fémur ?
Eh  bé non…
On y a cru pourtant à cette extrémité distale d’un grand fémur de sauropode !
Ces deux boules fossiles, là, côte à côte… épyiphysées… avec une partie corticale géante, plongeante… la taille… l’endroit… tout semblait aller dans le sens de nos rêves… 
Ça ressemblait au début de l’aventure 2010 !
Et patatras.
Il s’agit bien d’un gros morceau de notre sauropode, mais il s’arrête là.
On verra mieux au dégagement et préparation ce qu’est ce truc- machin-chouette… et moche.

Autant dire que Doumé se fiche de notre trombine.
Il n’y a pas cru une demi seconde à not’ fémur.
Rhhah ! Quel bucheron du merveilleux !
Bon… finalement cette zone a été fouillée et s’est trouvée trés riche en ossements d’un trés grand Mimo, mêlé a beaucoup d’éléments du squelette de notre grand sauropode.
(Je suis même fier d’avoir découvert un des plus grands dentaire de Mimo… et Gilles, ayant pris ma place pendant que je devait aller dédicacer les ouvrages du site sous la tente de présentation est tombé sur un métacarpe (ou tarse) superbissime de Pépé ! 
A force de trouver de nouveaux éléments des puzzles de nos trois grandes stars d’Angeac (OrnithoMIMOsaure, Turiasaurus et dacentrurus) on va pouvoir valider ou faire évoluer les reconstructions proposées dans le livre édité cette année: « Dinosaures, les géants du vignoble »
A suivre quand même !!! 😉 !
Lire la suite